miracle

nom masculin

(latin miraculum)

Définitions de miracle


  • Phénomène interprété comme une intervention divine.
  • Fait, résultat étonnant, extraordinaire, qui suscite l'admiration : Les miracles de la science.
  • Chose merveilleuse en son genre : Le Parthénon est un miracle d'architecture.
  • Hasard merveilleux, chance exceptionnelle : C'est un miracle qu'il ait échappé à la mort.
  • En apposition, indique que quelque chose est inattendu, surprenant dans son efficacité : Un médicament miracle.
  • Genre de récits ou de pièces dramatiques dont l'argument dérive des vies des saints.

Expressions avec miracle



  • Comme par miracle,

    d'une manière étonnante, surprenante.
  • Crier (au) miracle,

    s'extasier, témoigner une grande admiration.
  • Miracle économique,

    période d'expansion, particulièrement brillante, de certaines économies (R.F.A. d'abord, où est née l'expression, vers 1955), caractéristique des années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale.
  • Par miracle,

    de façon heureuse et tout à fait inattendue ; par bonheur.
  • Tenir du miracle,

    être très étonnant.

Synonymes de miracle


Phénomène interprété comme une intervention divine..

Synonymes :

Fait, résultat étonnant, extraordinaire, qui suscite l'admiration.

Synonymes :


Citations avec miracle


  • Marcel Arland (Varennes-sur-Amance 1899-Saint-Sauveur-sur-École, Seine-et-Marne, 1986)
    Académie française, 1968
    Je n'ai jamais aimé une femme qu'autant qu'elle me paraissait un miracle.
    Carnets de Gilbert, Gallimard
  • Jean Calvin de son vrai nom Cauvin (Noyon, Oise, 1509-Genève 1564)
    Nous doit aussi souvenir que Satan a ses miracles.
    Institution de la religion chrétienne
  • Pierre Daninos (Paris 1913-Paris 2005)
    Le miracle est, avec la vigne, l'une des principales cultures de la France.
    Les Carnets du major W. Marmaduke Thompson, Hachette
  • Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784)
    Tout Paris m'assurerait qu'un mort vient de ressusciter à Passy, que je n'en croirais rien. Une seule démonstration me frappe plus que cinquante faits.
    Pensées philosophiques
  • Georges Duhamel (Paris 1884-Valmondois, Val-d'Oise, 1966)
    Académie française, 1935
    Miracle n'est pas œuvre.
    Le Notaire du Havre, Mercure de France
  • Henri Estienne (Paris 1528-Lyon 1598)
    Il n'est miracles que de vieux saints.
    Apologie pour Hérodote
  • Louis Jouvet (Crozon, Finistère, 1887-Paris 1951)
    Une vocation est un miracle qu'il faut faire avec soi-même.
    Écoute mon ami, Flammarion
  • Jean Racine (La Ferté-Milon 1639-Paris 1699)
    Et quel temps fut jamais si fertile en miracles ?
    Athalie, I, 1, Joad
  • Jacques Rigaut (Paris 1899-Paris 1929)
    L'incrédulité est plus forte que les miracles.
    Écrits, Lord Patchogue , Gallimard
  • Jules Supervielle (Montevideo, Uruguay, 1884-Paris 1960)
    Ne tournez pas la tête : un miracle est derrière.
    Gravitations, Gallimard
  • Paul Valéry (Sète 1871-Paris 1945)
    Le mépris du dieu pour les esprits humains se marque par les miracles.
    Suite, Gallimard
  • Talmud
    On ne doit pas compter sur le miracle.
    Talmud, Pessahim, 64a
  • Anonyme
    De par le Roi, défense à Dieu
    De faire miracle en ce lieu.

    Commentaire
    Par ordre du roi Louis XV, le 27 janvier 1732, on fit fermer le cimetière de l'église Saint-Médard à Paris, où avait été enterré un diacre janséniste, Pâris. Bientôt, la rumeur s'étant répandue que des miracles s'étaient produits sur la tombe de ce dernier, le cimetière fut envahi et des scènes d'exaltation collective y eurent lieu, qui motivèrent la fermeture du cimetière. Le lendemain un inconnu écrivit cette épigramme sur la porte du cimetière.

Mots proches

Lequel de ces substantifs n'est pas une marque déposée et ne prend donc normalement pas de majuscule ?