sans

préposition

(latin sine)

Définitions de sans


  • Marque la privation, le manque, l'absence, l'exclusion : Une boisson sans alcool. Soyez sans crainte.

Expressions avec sans



  • Sans + infinitif (répétant le verbe précédent),

    à moitié, pas vraiment : Il faut y croire sans y croire.
  • Sans frais,

    mention inscrite au recto d'un effet de commerce par le tireur et répétée au verso par les endosseurs afin de dispenser le porteur de faire dresser protêt. (Abréviation : S.F.)
  • Sans plus,

    limite à son niveau le plus moyen, ce qui vient d'être dit. : Elle est intelligente, mais sans plus.
  • Sans que,

    indique une simultanéité ou une conséquence négative : Je suis passé sans que personne ne me pose de questions. Tâche de t'approcher sans qu'on te voie.

Homonymes de sans


  • cent adjectif numéral
  • cent nom masculin
  • sang nom masculin
  • s'en pronom
  • sens forme conjuguée du verbe sentir
  • sent forme conjuguée du verbe sentir

Difficultés de sans


  • ORTHOGRAPHE

    Le nom qui suit la préposition sans se met au singulier ou au pluriel, selon le sens. Ainsi, on écrit une jupe sans ceinture (car une jupe ne peut avoir qu'une seule ceinture) mais un manteau sans boutons (car un manteau possède habituellement plusieurs boutons). On écrira de même : je viendrai sans faute mais une dictée sans fautes, c'est un homme sans parole mais une histoire sans paroles.

  • REGISTRE

    Sans employé sans complément (emploi dit adverbial) : « A-t-il pris son parapluie ? - Non, il est sorti sans ». J'ai tellement pris l'habitude de l'ordinateur que je ne pourrais plus travailler sans. Il faudra faire sans. Emploi courant, mais familier.
    recommandation :
    Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, faire suivre sans d'un complément, ou tourner la phrase autrement : « A-t-il pris son parapluie ? - Non, il l'a laissé ». Je ne pourrais plus travailler sans ordinateur, tant j'en ai pris l'habitude. Il faudra s'en passer.

  • CONSTRUCTION

    Sans... ni... / sans... et sans... :un jardin sans beauté ni grâce ; un jardin sans beauté et sans grâce. Les deux constructions sont correctes.
    remarque
    La tournure sans... ni sans... est sortie de l'usage : un jardin sans beauté ni sans grâce.

    Sans que (+ subjonctif) ousans (+ infinitif) : je l'ai fait sans qu'il s'en aperçoive ; je l'ai fait sans m'en apercevoir. Les deux constructions sont correctes, mais l'infinitif n'est possible que si le sujet de la principale et celui de la subordonnée sont identiques.
    recommandation :
    Éviter d'employer le ne explétif après sans, même si la principale est négative. (je ne viendrai pas sans que je me sois préparé et non *je ne viendrai pas sans que je ne me sois préparé).

    Non sans (+ infinitif), non sans que (+ subjonctif) : je viendrai non sans m'être préparé (= je ne viendrai pas sans m'être préparé). La double négation permet d'insister sur l'idée exprimée.

Mots proches

Lequel de ces mots ne doit pas prendre d'accent circonflexe sur le « o » ?