yeux

nom masculin pluriel

Définitions de yeux


  • Ensemble des deux yeux considérés comme exprimant le caractère, les sentiments, etc. : Lire dans les yeux de quelqu'un.
  • Vue : Avoir de bons yeux.
  • Personne qui surveille, observe : Se méfier des yeux indiscrets.
  • Petits cercles de graisse qui se forment à la surface d'un liquide gras : Les yeux du bouillon.

Expressions avec yeux



  • Aux yeux de quelqu'un,

    suivant sa manière de voir.
  • Familier. Avoir les yeux en boules de loto,

    avoir de gros yeux ronds.
  • Avoir les yeux gros,

    avoir les paupières gonflées par les larmes.
  • Familier. Avoir les yeux plus grands (plus gros) que le ventre,

    se servir d'aliments, d'un plat plus qu'on ne peut en manger ; s'exagérer ses capacités.
  • Avoir les yeux sur quelqu'un, quelque chose,

    les surveiller attentivement.
  • Caresser, couver, dévorer, manger des yeux,

    regarder avec avidité, avec un intérêt passionné.
  • Familier. Entre quatre yeux (entre quat-z-yeux),

    en particulier, en tête à tête.
  • Familier. Être tout yeux,

    regarder très attentivement.
  • Faire les doux yeux, les yeux doux à quelqu'un,

    regarder tendrement, amoureusement, chercher à séduire.
  • Faire les gros yeux,

    regarder avec sévérité.
  • Fermer les yeux à quelque chose,

    se refuser à le croire, à l'admettre, en dépit des preuves qui l'établissent : Fermer les yeux à l'évidence.
  • Fermer les yeux à quelqu'un, de quelqu'un,

    l'assister à sa dernière heure.
  • Fermer les yeux sur quelque chose,

    faire semblant de ne pas s'en apercevoir.
  • Jeter les yeux sur quelque chose, quelqu'un,

    songer à prendre, à acheter quelque chose, convoiter quelque chose ou quelqu'un.
  • Les yeux dans les yeux,

    en se regardant avec franchise ou tendresse.
  • Les yeux fermés,

    en toute confiance, sans examen.
  • Lever les yeux sur quelque chose, sur quelqu'un,

    les désirer, les convoiter.
  • Mettre quelque chose sous les yeux de quelqu'un,

    le lui montrer avec l'idée de le confondre ou de lui faire connaître une réalité désagréable.
  • N'avoir d'yeux que pour quelqu'un,

    avoir pour lui un attachement exclusif.
  • N'avoir plus que ses yeux pour pleurer,

    avoir tout perdu.
  • Familier. Ne pas avoir les yeux dans sa poche,

    être très observateur, très curieux, indiscret.
  • Ne pas avoir les yeux en face des trous,

    ne pas avoir une vision nette.
  • Ouvrir de grands yeux,

    les écarquiller ; être très étonné.
  • Ouvrir les yeux à quelqu'un (sur quelque chose),

    lui donner des informations sur ce qu'on lui cachait.
  • Pour les beaux yeux de quelqu'un,

    gratuitement, pour rien.
  • Regarder quelqu'un dans les yeux, dans le blanc (le fond) des yeux, droit dans les yeux,

    le regarder bien en face pour dissiper toute équivoque.
  • Familier. Sortir par les yeux,

    se dit de quelque chose dont on est rassasié jusqu'au dégoût.
  • Sous les yeux, devant les yeux de quelqu'un,

    en sa présence.
  • Voir avec les yeux de la foi, de l'amour,

    considérer avec des sentiments que la foi, l'amour inspirent et qui cachent une part de la réalité.
  • Voir avec les yeux de quelqu'un,

    former ses jugements sur les siens.

Mots proches

Quand vous écrivez en toutes lettres « 41 volailles », combien mettez-vous de traits d'union ?