Expressions avec se connaître



  • Connais-toi toi-même,

    inscription gravée sur le fronton du temple de Delphes et dont Socrate avait fait sa maxime favorite.
  • Ne plus se connaître,

    être hors de soi, égaré par la colère, etc.
  • Ou je ne m'y connais pas,

    se dit pour indiquer qu'on est sûr de ce qu'on vient d'énoncer.

Synonymes de se connaître


Être habile, expert en quelque chose ; s'y entendre.

Synonymes :

  • avoir la pratique de - être calé (familier) - s'y entendre

Citations avec connaître


  • Jacques Bénigne Bossuet (Dijon 1627-Paris 1704)
    […] Il faut aller jusqu'à l'horreur quand on se connaît.
    Lettre au maréchal de Bellefonds
  • Jean Calvin de son vrai nom Cauvin (Noyon, Oise, 1509-Genève 1564)
    C'est chose notoire que l'homme ne parvient jamais à la pure connaissance de soi-même jusqu'à ce qu'il ait contemplé la face de Dieu, et que, du regard de celle-ci, il descende à regarder soi.
    Institution de la religion chrétienne
  • Paul Claudel (Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955)
    Rien ne me paraît plus faux que la maxime socratique : Connais-toi toi-même. Le vrai moyen de connaissance serait plutôt : Oublie-toi toi-même.
    Mémoires improvisés, Gallimard
  • Marie de Vichy-Chamrond, marquise du Deffand (château de Chamrond, près de Charolles, Bourgogne, 1697-Paris 1780)
    [Dans Montaigne] le je et le moi sont à chaque ligne, mais quelles sont les connaissances qu'on peut avoir, si ce n'est par le je et le moi  ?
    Lettre à Horace Walpole
  • Anatole François Thibault, dit Anatole France (Paris 1844-La Béchellerie, Saint-Cyr-sur-Loire, 1924)
    Académie française, 1896
    Je tiens la connaissance de soi comme une source de soucis, d'inquiétudes et de tourments. Je me suis fréquenté le moins possible.
    Le Petit Pierre, Calmann-Lévy
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    Le meilleur moyen pour apprendre à se connaître, c'est de chercher à comprendre autrui.
    Journal, Gallimard
  • Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La Fayette (Paris 1634-Paris 1693)
    On ne connaît point les femmes, elles ne se connaissent pas elles-mêmes, et ce sont les occasions qui décident des sentiments de leur cœur.
    Zaïde
  • Jean de La Fontaine (Château-Thierry 1621-Paris 1695)
    Il connaît l'univers et ne se connaît pas.
    Fables, Démocrite et les Abdéritains
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    Il y a des gens niais qui se connaissent et qui emploient habilement leur niaiserie.
    Maximes
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    Les occasions nous font connaître aux autres, et encore plus à nous-mêmes.
    Maximes
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    Tous ceux qui connaissent leur esprit ne connaissent pas leur cœur.
    Maximes
  • Henri René Lenormand (Paris 1882-Paris 1951)
    Là où il cesse de se connaître, le plus pur d'entre nous devient un monstre.
    L'Amour magicien, Crès
  • Michel Eyquem de Montaigne (château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592)
    Ce grand monde […] c'est le miroir où il nous faut regarder pour nous connaître de bon biais.
    Essais, I, 26
  • Alfred de Musset (Paris 1810-Paris 1857)
    L'homme est un apprenti, la douleur est son maître,
    Et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert.

    Poésies, la Nuit d'octobre
  • Blaise Pascal (Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662)
    Non seulement nous ne connaissons Dieu que par Jésus-Christ, mais nous ne nous connaissons nous-mêmes que par Jésus-Christ. Nous ne connaissons la vie, la mort que par Jésus-Christ.
    Pensées, 548

    Commentaire
    Chaque citation des Pensées porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg - laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue - le fragment d'où la citation est tirée.

  • Pierre de Ronsard (château de la Possonnière, Couture-sur-Loir, 1524-prieuré de Saint-Cosme-en-l'Isle, près de Tours, 1585)
    Celui qui se connaît est seul maître de soi.
    Discours, Institution pour l'adolescence du roi très chrétien, Charles neuvième du nom
  • Paul-Jean Toulet (Pau 1867-Guéthary 1920)
    Apprends à te connaître : tu t'aimeras moins, et à connaître les autres : tu ne les aimeras plus.
    Monsieur du Paur, homme public, Émile-Paul
  • Anonyme
    Connais-toi toi-même.

    Commentaire
    Maxime inscrite sur le temple d'Apollon Pythien à Delphes. Elle joue un rôle essentiel dans la pensée socratique.

  • Anonyme
    Connais-toi toi-même.

    Commentaire
    Ces mots fameux étaient gravés sur le fronton du temple de Delphes. C'était la maxime de Socrate ; il l'adopta, l'expliqua et la rendit à jamais célèbre.

  • sainte Catherine, de Sienne [Caterina Benincasa] (Sienne 1347-Rome 1380)
    Qu'est-ce qui nous rend forts et persévérants ? L'oraison humble et continuelle faite dans la cellule de la connaissance de soi-même et de la bonté de Dieu en soi.
    Quale è quella cosa che ci fa forti e perseveranti ? È l'orazione umile e continua, fatta nella casa del cognoscimento di sé e della bontà di Dio in sé.
    Lettere, A frere Francesco Tebaldi di Fiorenza
  • George Moore (Moore Hall, comté de Mayo, 1852-Londres 1933)
    Nos amis ne connaissent jamais que les marges d'eux-mêmes qu'ils découvrent en nous.
    Our friends only understand those margins of themselves which they discover in us.
    Memoirs of my Dead Life, XII
  • Friedrich Nietzsche (Röcken, près de Lützen, 1844-Weimar 1900)
    Connais-toi toi-même, voilà toute la science. C'est seulement quand la connaissance des choses sera achevée que l'homme se connaîtra lui-même. Car les choses ne sont que les limites de l'homme.
    L'Aurore
    Erkenne dich selbst ist die ganze Wissenschaft. - Erst am Ende der Erkenntnis aller Dinge wird der Mensch sich selber erkannt haben. Denn die Dinge sind nur die Grenzen des Menschen.
    Morgenröte

Mots proches

Lorsque « halte-garderie » est au pluriel, à quel(s) élément(s) mettez-vous un « s » ?