douter

verbe transitif indirect CONJUGAISON

(latin dubitare)

Définitions de douter


  • Ne pas être sûr de l'authenticité de quelque chose, de sa réalité, de sa vérité : Douter de l'existence de Dieu.
  • Ne pas être sûr de quelqu'un, avoir des réserves sur la confiance qu'on peut lui accorder : Ne doutez jamais de mon amitié.
  • Être dans l'incertitude quant à la réalisation, l'existence d'un fait, l'accomplissement d'une action : Je doute de pouvoir être là à l'heure.
  • Suspendre son jugement, faire preuve de scepticisme dans une démarche philosophique ou être en proie au doute religieux.

Expressions avec douter



  • À n'en pas douter,

    sans aucun doute, assurément.
  • Douter de soi,

    ne pas être sûr de soi, de ses capacités, manquer de confiance en soi.
  • Ne douter de rien,

    n'hésiter devant aucun obstacle ou, péjorativement, avoir une confiance excessive en soi ou en sa chance.
  • Ne pas douter que,

    être sûr que : Je ne doute pas que ce projet réussira.

Synonymes de douter


Ne pas être sûr de quelqu'un, avoir des réserves sur la confiance...

Synonymes :


Difficultés de douter


  • CONSTRUCTION

    Douter de qqch, douter de (+ infinitif) : il doute de ses capacités ; il doute de pouvoir le faire.

    Douter que (+ subjonctif ou conditionnel) : doutez-vous qu'il soit sincère ? Je doute qu'elle serait contente d'apprendre ce que vous me dites.

    Ne pas douter que, doutez-vous que (+ subjonctif). Avec ne explétif dans l'expression soignée : je ne doute pas qu'il ne parte ; doutez-vous que le moment ne soit venu ? L'usage courant omet le ne : je ne doute pas qu'il vienne ; doutez-vous que le moment soit venu ?
    Ne pas douter que (+ indicatif).
    Pour insister sur la réalité du fait : je ne doute pas qu'il sera présent à l'heure dite.

    Ne pas douter que (+ conditionnel).
    Pour marquer l'hypothèse : ne doutez pas qu'il le ferait s'il le pouvait.

    Douter si (+ indicatif) : je doute si nous nous reverrons un jour. Registre littéraire et soutenu.

    Se douter que (+ indicatif) = penser que, juger probable que. Je me doute qu'il a étudié soigneusement le projet avant d'accepter.


Citations avec douter


  • Émile Chartier, dit Alain (Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951)
    Une idée que j'ai, il faut que je la nie : c'est ma manière de l'essayer.
    Histoire de mes pensées, Gallimard
  • Émile Chartier, dit Alain (Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951)
    Ce qui est aisé à croire ne vaut pas la peine de croire.
    Minerve ou De la sagesse, Gallimard
  • Émile Chartier, dit Alain (Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951)
    Penser c'est dire non.
    Propos sur la religion, P.U.F.
  • Émile Chartier, dit Alain (Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951)
    Réfléchir, c'est nier ce que l'on croit.
    Propos sur la religion, P.U.F.
  • Bernard Le Bovier de Fontenelle (Rouen 1657-Paris 1757)
    Tout le monde ne sait pas douter : on a besoin de lumière pour y parvenir, et de force pour s'en tenir là.
    Réflexions sur la poétique
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    Je puis douter de la réalité de tout, mais pas de la réalité de mon doute.
    Les Faux-Monnayeurs, Gallimard
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    Je n'écris plus une phrase affirmative sans être tenté d'y ajouter : peut-être.
    Journal, Gallimard
  • André Gide (Paris 1869-Paris 1951)
    L'appétit de savoir naît du doute. Cesse de croire et instruis-toi.
    Les Nouvelles Nourritures, Gallimard
  • Jean Grosjean (Paris 1912-Versailles 2006)
    Le dieu doute et ne se survit même que par son doute.
    La Gloire, Gallimard
  • Charles Joseph, prince de Ligne (Bruxelles 1735-Vienne 1814)
    Il y a deux espèces de sots : ceux qui ne doutent de rien et ceux qui doutent de tout.
    Mes écarts
  • Henri Poincaré (Nancy 1854-Paris 1912)
    Académie française, 1908
    Douter de tout ou tout croire, ce sont deux solutions également commodes, qui l'une et l'autre nous dispensent de réfléchir.
    La Science et l'hypothèse, Flammarion
  • Pie II (Enea Silvio Piccolomini) (Corsignano, aujourd'hui Pienza , 1405-Ancône 1464)
    Plus on sait, plus on doute.
    Chi più sa, più dubita.

Mots proches

« Les opérettes que j'ai [entendu] chanter. » Comment faut-il écrire « entendu » ?